Armoiries, historique

Les armoiries de la municipalité de Lantier ont changé au fil du temps. En voici la progression.


Armoiries de Lantier en 1993

La Banderole dans le haut représente le nom de la Municipalité;

L’année juste en dessous de la banderole représente l'année de fondation de la Municipalité;

Les dessins dans le rectangle représentent les sports que l’on peut pratiquer comme la motoneige, le ski de fond, la chasse et la pêche;

Le dessin à la base des armoiries représente la nature, les montagnes, les arbres, les lacs, les oiseaux et d'autres sports à pratiquer comme la natation et la voile.

Les armoiries ont été choisies suite à un concours que la municipalité a organisé en 1993. La gagnante de ce concours: Madame Manon Deslauriers.



Armoiries de Lantier en 2000

Le losange représente le dynamisme de la municipalité;

La lettre «L» au centre du losange représente la première lettre du nom de la Municipalité

La barre aux deux bouts en pointe en dessous du losange représente un regard sur le passé pour un meilleur avenir et au centre de cette barre le nom de la Municipalité.

La confection de ce logo fût gracieusement offerte par l’urbanisme-conseil M. Pierre-Yves Guay, Ph.D. en 2000.





Armoiries de Lantier présentement

Les courbes vertes et bleues représentent les montagnes de la municipalité ;

Les vagues bleues symbolisent les lacs et les cours d’eau ;

Les flèches et les feuilles symbolisent le cycle de l’eau et la protection de l’environnement ;

La devise est Un dynamisme naturel.





Historique de la paroisse Sainte-Maria-Goretti

1948 marquait la fondation de la municipalité de Lantier. La communauté chrétienne demeurait partie de la paroisse de Sainte-Lucie, qui à l’époque, appartenait au diocèse de Montréal.

Avec l’autorisation de l’archevêque de Montréal, une chapelle fut érigée en 1948 sur l’emplacement actuel de l’église. Le terrain fut cédé à la paroisse par monsieur Ravary pour la somme de 1,00 $. Cette chapelle a été dédiée au Sacré-Cœur des Laurentides et desservie par les pères Oblats de Sainte-Agathe-des-Monts.

En juillet 1951, à la formation du diocèse de Saint-Jérôme, la paroisse de Sainte-Lucie est transférée au diocèse de Mont-Laurier. Les gens de Lantier, toujours désireux de se détacher de Sainte-Lucie, présentent une requête à Mgr. Joseph Limoges pour devenir une paroisse autonome. La demande est accueillie favorablement par Monseigneur qui décrète le 8 juillet 1952 l’érection canonique de la paroisse; la chapelle Sacré-Cœur des Laurentides devient la chapelle Sainte-Maria-Goretti. La construction du presbytère débutera le 13 juillet 1952 pour se terminer en décembre 1952.

À cette époque la paroisse comptait 300 personnes résidentes. Le plus récent recensement nous révèle que la population permanente actuelle est 700 personnes. (La population est 842 en 2018)

Le premier curé résident est l’abbé Aquilla Leclaire; le territoire de la paroisse est détaché de Sainte-Lucie, de Saint-Agricole de Val-des-Lacs et de Saint-Donat-de-Montcalm. Plus tard, soit le 25 juillet 1956, la paroisse reçoit une partie du territoire de la paroisse-mère de Sainte-Agathe-des-Monts à la division de celle-ci, pour former la paroisse de Notre-Dame-de-Fatima.

L’abbé Leclaire occupera la cure jusqu’en 1960 sans parvenir à réaliser son projet de construction d’une église. Pendant les trois années suivantes, la paroisse est dirigée par le curé Jérôme Ouellette. Le 4 septembre 1963, le curé Denis Villeneuve prend charge de la paroisse Sainte-Maria-Goretti et réalisera l’érection de l’église que nous occupons depuis 1964.

Après l’autorisation de Mgr. Ouellette, alors évêque administrateur, le curé Villeneuve inaugure les travaux de construction qui durent cinq mois.

Le 30 août 1964, Mgr. Ouellette procède à la bénédiction du nouveau temple, se disant très heureux de voir le diocèse s’enrichir d’une nouvelle maison où le Christ et les personnes se rencontrent.

Le curé Villeneuve quitte la paroisse en juillet 1967. Cinq curés résidents lui succèderont; chacun d’entre eux héritant de charges additionnelles, le tout culminant par la formation du secteur Sainte-Agathe en septembre 1999 regroupant 7 paroisses dont Lantier sous la responsabilité de l’abbé Raymond Forget qui fut mandaté comme modérateur assisté de l’abbé Auguste Legault agissant comme prêtre pasteur et de l’abbé Maurice Héroux. Monsieur l’abbé Jean-Guy Paré, dont le mandat se terminera en juin 1999, fut le dernier curé résident à Lantier. Le 1er juillet 2000 le presbytère est loué à une famille d’accueil qui y a emménagé le 26 juin 2000.

Au mois de septembre 2000, monsieur l’abbé André Chalifoux est nommé prêtre modérateur Secteur Sainte-Agathe assisté par le prêtre pasteur Auguste Legault et des abbés Brière, Forget et Sigouin.

L’abbé André Chalifoux est nommé Vicaire Général en janvier 2002. L’abbé Réal Fournel lui succède comme prêtre modérateur et continue d’être appuyé par le prêtre pasteur Auguste Legault et les abbés Brière, Forget et Sigouin

Au cours des 50 dernières années, il y a eu, à la paroisse, 520 baptêmes, 494 confirmations, 174 mariages et 176 sépultures.

Tiré du texte rédigé pour le 50e anniversaire de la paroisse Sainte-Maria-Goretti